boite à outils

Bienvenue à Plougasnou

Du nouveau à l’église St-Pierre, à Plougasnou

le 31.01.2014

Le 10 janvier 2014, un groupe de curieux et de membres de l’association du patrimoine de Plougasnou a bravé la fraîcheur de l’hiver pour se rendre à l’église Saint-Pierre. Une cérémonie religieuse ? Non, un événement. Car l’association avait rassemblé ses ouailles pour présenter au public les toutes dernières opérations réalisées pour l’édifice : un nouveau vitrail pour l’une des chapelles, et la restauration de deux tableaux.

JPEG - 82.1 ko
eglise saint-pierre, plougasnou, finistere, bretagne

Figure centrale du bourg, comme dans tant d’autres paroisses de Bretagne et du Trégor, l’église Saint-Pierre élève sa haute silhouette protectrice sur les habitations de Plougasnou depuis le XIV ème siècle. Remaniée aux XVI et XVII ème siècles, elle arbore un plan atypique, composé d’éléments architecturaux de styles variés. En effet, si l’architecture générale est Renaissance, trois de ses arcades rappellent encore l’ancien édifice roman qui l’a précédé, alors que des éléments gothiques, comme la flamboyante chapelle de Kericuff, émergent de l’ensemble. Le XIX ème siècle enfin, a lui aussi apporté sa patte à l’ouvrage, remaniant la sacristie, la façade nord, et la grande verrière, suite à son effondrement.

Ces différents éléments en font un édifice complexe et passionnant à lire pour les amateurs de patrimoine. Témoin des siècles et des évolutions des modes en matière d’architecture, l’église Saint-Pierre s’est vue officiellement classée en 1914.

JPEG - 92.5 ko
eglise saint-pierre, plougasnou, finistere, bretagne

Une cure de jeunesse bien nécessaire

Mais cette vieille dame bienveillante n’est pas restée à l’abri des attaques du temps. Les remaniements du XIX ème siècle en témoignaient déjà. Si les rides ont parfois leur charme, la préservation d’un des emblèmes de Plougasnou nécessitait la mise en œuvre d’un chantier important.

En 2010, une première opération s’est attelée au collatéral Sud. Puis en 2011/2012, c’est une grande campagne de travaux de 18 mois qui a été mise sur pied. Le chœur, le bas-côté nord, la toiture, le dallage… mais aussi le mobilier : l’église Saint-Pierre a connu de profondes restaurations.
Cette campagne a été l’occasion de redécouvrir sur les piliers proches du porche sud, de superbes peintures du XVII ème, qui rappellent l’époque où les édifices religieux n’avaient pas cet aspect austère qui nous est coutumier aujourd’hui. Car autrefois, peintures et couleurs étaient de mise, en dedans comme en dehors. Si l’église était au cœur du village, c’est aussi parce qu’elle était au cœur de la vie, animée et chatoyante.

JPEG - 66.7 ko
eglise saint-pierre, plougasnou, finistere, bretagne

Un vitrail pour la belle gothique

À l’issue de cette campagne, la très belle chapelle gothique de Kericuff faisait figure d’oubliée. En effet, son vitrail, très abîmé, devait être refait. N’ayant pas été compris dans les travaux généraux, c’est la paroisse qui a pris en charge la commande d’un nouveau vitrail, avec la participation de l’association du Patrimoine de Plougasnou.

JPEG - 87.8 ko
eglise saint-pierre, plougasnou, finistere, bretagne

Pour cette tâche délicate, le choix de l’artiste s’est porté sur le Maître Verrier Antoine Le Bihan, qui avait déjà oeuvré sur l’église de Plougasnou, avec son père. Car le vitrail, c’est une histoire de famille chez les Le Bihan, et ce, depuis la Révolution Française ! De plus cet artiste est habilité par la DRAC (il a travaillé entre autres sur les vitraux de la Sainte-Chapelle, à Paris), et c’est donc tout naturellement qu’il a été choisi, pour son travail, connu et apprécié, mais aussi par souci de continuité et d’homogénéité.

C’est ainsi que, à la demande de la paroisse qui souhaitait aménager la chapelle de Kéricuff en un lieu de recueillement et de méditation, Antoine Le Bihan a réalisé ce très beau vitrail relatant la scène de la multiplication des pains, d’après le passage bien connu de l’évangile selon St-Jean.

JPEG - 83 ko
eglise saint-pierre, plougasnou, finistere, bretagne

En parallèle, deux tableaux de la fin du XIXeme siècle étaient également en train de suivre une sacrée cure de rajeunissement !

Coup de neuf pour St-Yves et Charles de Blois

Cette restauration était prévue de longue date, au moment même de l’acquisition par la paroisse de ces deux toiles. Car « La mort de St Yves » (1896) et « Le Vœu de Charles de Blois » (1890) n’ont pas toujours été exposées à l’église Saint-Pierre. Elles ornaient à l’origine les murs de la chapelle Saint-Yves, à Kermaria, lieu de repos privilégié des Saint-Sulpiciens à Plougasnou. D’ailleurs, Paul-Edouard Le Grand (1856/1937), l’auteur de ces deux tableaux, originaire de la région de Fontainebleau, était lié à cette congrégation, ce qui explique certainement la présence de ces toiles dans la paroisse.

Après avoir passé près d’un siècle à Kermaria, c’est dans les années 80 que les deux oeuvres furent installés à l’église. Exposées à un plus grand public, elles avaient cependant souffert des ravages du temps. Craquelures, toile gondolée, et même de grands morceaux de peinture disparus de la représentation, il y avait fort à faire pour leur rendre leur éclat. Mais c’est à une spécialiste, restauratrice accréditée par la DRAC, qu’elles ont été confiées : Gwenola Corbin.

C’est une tâche extrêmement minutieuse à laquelle s’est livrée la spécialiste. Les deux tableaux étant très abîmés, la restauration portait autant sur le support que sur la couche picturale. Chacune des couches de gaze de la toile, a du être intégralement démontée pour être nettoyée en profondeur. Puis d’importantes retouches ont été nécessaires du côté de la peinture, pour lui rendre son éclat, mais aussi pour restituer les parties où elle était manquante. Ainsi, à l’issue de plusieurs mois de travail, « La Mort de St Yves » et « Le Vœu de Charles de Blois » sont revenus en Baie de Morlaix, pour reprendre leur place à l’église de Plougasnou.

JPEG - 118.1 ko
eglise saint-pierre, plougasnou, finistere, bretagne

Ce sont donc des tableaux « flambants neufs » que les visiteurs pourront dorénavant admirer, ornant les murs du collatéral nord de la nef. « La Mort de Saint-Yves » évoque la fin du saint prêtre, personnage incontournable dans le Trégor depuis le XIII ème siècle. Cette toile reprend dans toute sa composition la symbolique du saint, placé entre le riche et le pauvre, tel qu’on le représente le plus souvent. L’autre toile parle, elle, d’un moment clé de l’histoire de la Bretagne ; « Le Vœux de Charles de Blois » est à replacer dans le contexte de la guerre de Succession du Duché de Bretagne, guerre civile en marge de la Guerre de Cent ans, qui a déchiré le duché de 1341 à 1364. Connu pour sa grande piété, Charles de Blois, qui s’opposait dans ce conflit à Jean de Montfort, s’est vu capturé à la bataille de la Roche-Derrrien en 1347, et, lors de sa captivité, a fait le voeux de rapporter les reliques de Saint-Yves à Tréguier. C’est cette scène que relate le tableau. Les deux toiles sont donc, comme la chapelle de Kermaria, liées à Saint-Yves. Classiques dans leur fond et dans leur forme, elles présentent un témoignage de la religiosité bretonne du XIX ème siècle.

JPEG - 59.6 ko
eglise saint-pierre, plougasnou, finistere, bretagne

Visite à la dame de Plougasnou

Ne manquez pas de venir saluer l’église St-Pierre, cette grande dame de Plougasnou, à votre prochain passage. Accessible au public tous les jours, de 9 h à 18 h, elle se fera un plaisir de vous faire admirer sa beauté retrouvée. Vous pourrez contempler les peintures redécouvertes sur ses piliers, le nouveau vitrail de la chapelle de Kericuff, les toiles nouvellement restaurées de Paul-Edouard Le Grand, bien sûr. Mais d’autres surprises vous y attendront : les orgues, construites par Heyer en 1852 et rénovées en 1992, et le trésor, qui, depuis 2010, et après six ans de travail pour rendre cette exposition possible, est présenté au public. Ces pièces d’orfèvrerie datant pour les plus anciennes du XVIIeme siècle témoignent de la vie de la paroisse et scintillent de tout leur éclat dans leur vitrine.

Et si, en amateur d’histoire et de patrimoine local, vous souhaitez approfondir vos connaissances, l’association du patrimoine de Plougasnou a édité toute une série d’ouvrages que vous retrouverez sur son site internet et dont certains sont disponibles en vente à l’Office de Tourisme.