boite à outils

Bienvenue dans les Monts d’Arrée

La légende du menhir de Kerhellou

le 24.06.2013

Le menhir de Kerhellou et la chapelle Saint-Trémeur à Guerlesquin sont les témoins de la légende de la "vieille sorcière", dont voici l’histoire...

Une vieille sorcière, pour affirmer son territoire, voulut entourer d’un mur le site druidique de la chapelle Saint Trémeur.
Chapelle St-Trémeur Guerlesquin
Après avoir passé un pacte avec le diable, il lui fut accordé toute une nuit, jusqu’au matin au chant du coq. Elle érigea son mur et décida de partir à Menez Meur pour chercher la grande pierre qui devait lui servir de porte.
Elle portait péniblement cette pierre sur son dos quand, arrivée à Kerhellou, elle entendit le chant du coq. De colère, elle la jeta violemment et la planta dans le sol.

C’est ainsi que fut créé le menhir de Kerhellou qui porte le surnom de « Keil ar Vrec’h koz », « la quenouille de la vieille sorcière ».
La légende fait donc remonter les vestiges du mur de pierres sèches de l’enclos de sept hectares encore visibles autour de Saint Trémeur au temps des mégalithes !
Menhir de Kerhellou Guerlesquin