boite à outils

Bienvenue à Carantec

Le Bar Des Sports, marathonien des soirées carantécoises

le 14.12.2016

Dublin a son Temple Bar, Groix son Ti Beudeff, et Carantec son Bar des Sports ! Parmi la longue liste des bistrots de renom, le « BDS » n’a pas démérité cette place de choix. Accueillant depuis plus d’un demi-siècle les mythiques soirées carantécoises, mêlant fêtards et bons vivants de tous horizons, la taverne représente « un potentiel festif inégalé à l’ouest de Rennes » dixit le Magazine Bretons.

JPEG - 92.4 ko
Le Bar des Sports à Carantec

L’institution carantécoise

Les bistrots font souvent le charme des communes : insolites, hors du temps, lieux de rencontres, ils égaient la vie locale. Et parfois même, ils en font la réputation ; car quiconque a usé ses coudes sur les zincs bretons a eu écho du BDS de Carantec.
« Un mythe. Ouvert jusqu’à 3h00 le week-end avec Marie derrière son comptoir depuis tant d’années. Une institution. » peut-on lire parmi les commentaires laissés par des clients tombés depuis longtemps sous le charme du lieu. A gauche de l’église, la devanture blanche et bleue est pourtant d’une apparente banalité : seules ses basses fenêtres d’où l’on aperçoit quelques lueurs laissent présager aux badauds que l’établissement est bien ouvert. A l’heure de l’apéro, le café attire pourtant depuis toujours une foule de clients issus de tous horizons : s’y côtoient marins-pêcheurs, sous-préfets, médecins, agriculteurs, femmes au foyer ou cadres CSP+… un melting pot qui ferait à lui seul un bon sujet de thèse pour un étudiant en sociologie ! La bande-son qui y passe lors des soirées endiablées reflète elle aussi l’éclectisme de la clientèle : moins de 25 ans, quadra et quinqua s’agitent au rythme des airs de Jo Dassin, Aznavour, Louise Attaque ou encore Manu Chao. Ici, on célèbre le plaisir d’être ensemble dans un joyeux brassage social et générationnel : c’est là toute l’âme d’un bistrot breton !

Les années folles

Ouvert depuis 1953, le BDS obtient en 1980 l’autorisation d’ouverture jusqu’à trois heures du matin. Très vite, la fièvre du samedi soir grimpe en flèche dans ce troquet qui devient un haut-lieu de fête. L’atmosphère simple et chaleureuse du BDS fait aussi quelques adeptes parmi les personnalités ayant leurs habitudes de villégiature à Carantec : Dominique Lavanant, Miou-Miou, Véronique Sanson, ou encore Olivier de Kersauson participent aux tournées générales de ces soirées délirantes. L’établissement peut d’ailleurs se targuer d’être le 1er débit de champagne de Bretagne dans les années 80 !

Les gardiennes du BDS

Marie s’est éclipsée…
Aux commandes de cette institution, la reine des lieux, c’est « Marie du BDS ». Derrière son comptoir dès 1963, tout juste âgée de 17 ans, Marie Baraër aide alors sa mère qui avait repris le bar-restaurant dix ans plus tôt. La tenancière, qui incarne « l’esprit du BDS », reprend ensuite seule en 1981 le commerce familial, et tient durant toutes ces années avec discrétion et poigne la barre de son établissement ouvert 7 jours sur 7. Cet été, après 53 années de service, plusieurs générations de fidèles à son comptoir et moultes anecdotes, celle qui a toujours eu un mot attentionné à l’égard de ses clients a dit adieu pour de bon au BDS. « J’éprouve un brin de nostalgie. On ne quitte pas une telle affaire comme ça » confesse alors la gérante au Journal Le Télégramme qui lui avait accordé un bel article en page Régionale. Tout un symbole.

Murielle prend le relais
Mais le BDS n’a pas servi sa dernière messe ! Loin de là puisque les clés sont désormais entre les mains de Murielle Picart, nouvelle gardienne de « l’esprit du BDS ». Un esprit dont elle n’est pas étrangère puisqu’elle y a travaillé à plusieurs reprises, pendant 4 ans dans les années 90 ainsi que sur plusieurs saisons auparavant. Fille de Marie-Thérèse et Kléber Labrousse, qui ont tenu une autre institution carantécoise, Le Goûter Breton, un bar-restaurant et une discothèque ouvert jusqu’au début des années 70, elle a à cœur de conserver cette atmosphère si propre au bar de ses débuts : « J’ai gardé l’âme du BDS en conservant pratiquement tout. J’ai juste rénové un peu… du ponçage et une bonne petite peinture pour m’approprier les lieux ! ».
Le 10 novembre dernier, et quelques travaux plus tard, elle inaugurait ainsi le nouveau Bar des Sports, sous l’œil bienveillant de Marie et entourée des fidèles qu’elle connait bien … Le Bar des Sports a encore une longue carrière devant lui !

JPEG - 196 ko
Murielle Picart, nouvelle propriétaire du BDS à Carantec

Le Bar des Sports

5 place de la Libération
29660 Carantec
09 86 38 86 76

Du 15 juin au 30 septembre, ouvert 7 jours sur 7 jusqu’à 2h du matin.
Hors saison, ouvert 6 jours sur 7. Vendredi et samedi soir, ouvert jusqu’à 2h du matin.