boite à outils

Le Circuit des Enclos à Vélo

Vous avez très certainement entendu parler des enclos paroissiaux en Bretagne… Vous songez peut-être à les visiter ? Avez-vous pensé à parcourir le circuit des enclos avec votre vélo ?

Les trois principaux enclos paroissiaux du pays de Morlaix que sont Saint-Thégonnec, Guimiliau et Lampaul-Guimiliau ne sont pas très éloignés les uns des autres … Pourquoi donc prendre votre voiture ? Il existe un moyen tellement plus simple, plus agréable, plus écologique … Votre vélo ou celui que vous louerez à l’Office de tourisme de Saint-Thégonnec !

JPEG - 81.1 ko
Enclos paroissial de Plouneour-Menez, Monts d’Arrée, Bretagne

Les Enclos Paroissiaux : incontournables du Finistère

Avant tout chose, quelques explications sur les enclos paroissiaux s’imposent … Les curieux en auront certainement entendu parler, éléments incontournables du patrimoine du Léon, édifiés entre le 15ème et le 18ème siècles. Peut-être connaissez-vous moins leur histoire, liée au lin … « Julots » et autres « kanndi » ?

Les « Julots », paysans négociants de l’époque, bâtirent leur fortune sur l’exportation de « créés » – plus communément connues sous le nom de toiles de lin – vers le Royaume-Uni, l’Espagne, la Hollande ou encore l’Amérique du Sud, depuis le port de Morlaix notamment. Avant d’être tissés, les fils de lin étaient blanchis dans des petites buanderies, appelées « kanndi » (« maison à blanchir »).

Les enclos paroissiaux témoignent ainsi de cette prospérité économique exceptionnelle de la Bretagne entre le 15ème et le 18ème siècles, s’ensuivit alors une course à la construction du plus bel édifice entre communes. Un enclos typique est constitué de quatre éléments indissociables : l’entrée monumentale, le calvaire, l’ossuaire et l’église, mais à chacun son élément majeur, ici le calvaire, là l’église.

Le « circuit des enclos à vélo »

JPEG - 184.1 ko
Enclos paroissial de Saint-Thegonnec, Finistere, Bretagne

Découvrez à vélo Saint-Thégonnec, Guimiliau et Lampaul-Guimiliau, le cœur du pays des enclos paroissiaux.
Le « circuit des enclos à vélo » vous emmène à la découverte des trois principaux enclos paroissiaux du pays de Morlaix, à savoir Saint-Thégonnec, Guimiliau et Lampaul-Guimiliau.

Rendez-vous donc à Saint-Thégonnec pour le départ de cet itinéraire. L’enclos paroissial de Saint-Thégonnec est l’exemple le plus abouti d’enclos paroissial. L’église Notre-Dame, construite entre 1563 et 1713, possède de magnifiques retables et vitraux. Victime d’un incendie en 1998, elle a été magnifiquement restaurée. L’ossuaire, construit entre 1676 et 1682, est considéré comme le plus beau et le plus achevé de Bretagne. À l’intérieur, dans la crypte, dix personnages, grandeur nature, illustrent la Mise au Tombeau. Enfin, le calvaire représente les scènes de la Passion et de la Résurrection du Christ de manière chronologique.
Pour démarrer votre itinéraire, partez de la sortie côté sud de l’enclos, au niveau de la Porte Triomphale datant de la fin du 18ème siècle, et enfourchez votre vélo en prenant la direction de Guimiliau.

saint thegonnec, sentier de bodinery

En passant derrière la gare, après 1,5 kilomètre, vous trouverez le départ du sentier de Bodinéry : profitez de cette petite promenade au cœur d’un espace boisé, accessible à tous grâce à un sentier aménagé et balisé, avec la possibilité de pique-niquer. Après cette petite pause, reprenez votre route en direction de Guimiliau à travers la campagne saint-thégonnecoise.

À Guimiliau, l’enclos paroissial se démarque des autres par son calvaire monumental construit entre 1581 et 1588 et ses quelques deux cents personnages, représentés sur deux niveaux. Cet enclos paroissial se différencie également des autres par sa sacristie, bâtie entre 1676 et 1683, habillée d’une remarquable rotonde, rendant une certaine harmonie architecturale au lieu.

En reprenant votre route vers Lampaul-Guimiliau, vous trouverez sur votre gauche, l’aire de la fontaine St-Miliau, une nouvelle halte avant de poursuivre sur quelques kilomètres, au bout desquels l’enclos paroissial de Lampaul-Guimiliau, votre dernière étape se dresse devant vous. Il est principalement occupé par l’église Notre-Dame construite entre 1533 et 1679. Le porche est l’élément le plus ancien de l’église, mêlant architecture Renaissance et gothique. Le calvaire, très épuré – contrairement à ceux des deux autres enclos paroissiaux – représente traditionnellement le Christ, les larrons et les anges.

Pour revenir à Saint-Thégonnec, vous traversez de nouveau la campagne léonarde : hameaux à l’architecture traditionnelle locale, calvaires, vallée de la Penzé : autant de découvertes patrimoniales et naturelles, plus accessibles à vélo qu’en voiture. Faites tout de même attention à ces dernières bien présentes sur certaines portions de votre itinéraire.

De retour à Saint-Thégonnec, il vous reste bien sûr, encore bien des enclos paroissiaux à découvrir !

En pratique

JPEG - 186.1 ko
office de tourisme de Saint Thégonnec près de l’enclos paroissial

Le circuit, non-balisé, fait une vingtaine de kilomètres. Nous vous conseillons de vous procurer le « circuit des enclos à vélo » en version papier à l’Office de Tourisme de Saint-Thégonnec afin de prendre connaissance de l’itinéraire précis à suivre avant de démarrer.

Pour une visite sans souci, suivez les règles de bonne pratique du vélo, ainsi que le code de la route.
Vous êtes en vacances et vous n’avez pas votre vélo avec vous ? Ce n’est pas un problème, l’Office de tourisme de Saint-Thégonnec propose la location de vélos d’avril à fin octobre).