boite à outils

Bienvenue à Carantec

Le cinéma Étoile souffle ses 80 bougies !

le 26.11.2015

Le cinéma et les français : le monde entier nous envie cette si belle histoire d’amour entre le 7ème art et le pays de son invention. Et à Carantec, nous ne sommes pas en reste grâce au cinéma associatif l’Etoile qui tient le haut de l’affiche depuis de nombreuses années.

Du 25 au 29 novembre, l’Étoile fête ses 80 ans ! Pour l’occasion, découvrez une programmation toute en rétrospective, mais aussi du théâtre et des concerts, le tout à tarif unique de 3 € !

Les débuts du cinéma à Carantec

Créé en 1935, ce qui s’appelait alors l’Etoile-ciné était alors une avancée incroyable pour un « gros bourg comme Carantec » (termes tirés de l’article paru dans le journal local « Le Petit Carantécois » daté d’août-septembre 1935) : le cinéma à cette époque était en effet devenu parlant et nécessitait un financement conséquent pour son installation.

À l’époque, Carantec (alors déjà classée station touristique depuis 1926) déplore l’absence de cinéma dans la commune, ce nouveau divertissement faisant un triomphe partout où il voit le jour depuis le début du siècle. Décision est donc prise d’investir pour que Carantec bénéficie aussi de l’aura de ce nouvel art. À l’époque il s’agit d’une salle de patronage, c’est-à-dire appartenant à l’évêché, comme cela se pratiquait alors beaucoup.

S’ensuit une longue période de prospérité, avec dans les années 50, deux salles de cinéma à Carantec : la salle de l’Etoile (l’actuel cinéma) mais aussi le Family, une salle plus petite située rue du Maréchal Foch. Troupes de théâtre et cinéma cohabitaient dans ces deux salles, et Hollywood se frayait un chemin jusque dans le Finistère, westerns et péplums américains étant régulièrement à l’affiche. Les saisons estivales font vivre les deux cinémas, fermés le reste de l’année, mais ceux-ci disparaissent au début des années 70, faute de projectionniste.

C’est au début des années 90 que, sous l’impulsion de la municipalité, le Cinéma Étoile tel qu’on le connaît aujourd’hui, renaît. Les sièges en bois des années 30 sont remplacés par des fauteuils rouges, un écran est racheté, c’est un investissement lourd. Le souhait de la mairie est de relancer cet équipement sur les bases d’une association.

cinema Etoile à Carantec

Aujourd’hui, un fonctionnement associatif

De nos jours le cinéma Étoile fonctionne toujours sur ce mode associatif avec 20 bénévoles. Néanmoins ce fonctionnement s’est enrichi de l’embauche de deux salariés (une projectionniste et une secrétaire chargée du développement culturel). L’Étoile bénéficie du classement Art et Essai, ce qui garantit 40% de films Art et Essai dans sa programmation. Dans sa volonté de se tourner vers tous les publics et d’ouvrir sa salle aux scolaires et aux associations, le cinéma accueille toujours les pièces de théâtre et spectacles des écoles, une scène étant mise à disposition pour ces occasions.

Les 20 membres de l’association participent à la vie du cinéma en aidant aux tâches courantes comme l’accueil des spectateurs, la tenue de la caisse mais ils interviennent aussi et surtout dans le choix de la programmation décidée chaque mois de manière collective et occasionnant parfois des débats enflammés sur le choix de tel ou tel film !

Une fois le choix des films établi, le challenge commence alors pour l’association qui doit tenter de se positionner pour récupérer les films choisis auprès de Cinédiffusion (société de programmation de salles de cinéma basée en Ille et Vilaine) Le Cinétoile de Carantec étant une petite salle, elle est en effet rarement prioritaire pour les sorties nationales, même si cela arrive parfois, comme ce fut le cas avec « Lucy » de Luc Besson l’été dernier.

Un grand virage, le passage au numérique

Le cinéma de Carantec s’est modernisé il y a trois ans avec le passage au projecteur numérique. Plus de bobines 35 millimètres mais un disque dur externe sur lequel est stocké le film et qui passe de cinéma en cinéma suivant le planning de diffusion.

Le changement apporté par le numérique ? La qualité du son améliorée et l’image plus nette, plus lisse. La facilité de manipulation pour les projectionnistes. La baisse des coûts de transports des films d’un cinéma à un autre. Parmi le public, les avis divergent : beaucoup apprécient la précision de l’image numérisée, d’autres regrettent le charme de la bobine.

Défi relevé

L’association Cinétoile, en rouvrant en novembre 1991, avait un défi à relever : faire vivre le cinéma durant la saison estivale, mais également faire venir les locaux le reste de l’année.

Avec 11 000 spectateurs en 2014, c’est un succès. Le cinéma a trouvé son rythme de croisière et a un nombre d’entrées stable d’année en année. Les Carantécois sont très attachés à cet équipement incontournable dont peut se targuer leur petite commune et les touristes apprécient aussi ce moment de détente que leur offrent des séances quotidiennes en juillet-août.

Un cinéma cher au cœur des touristes et des Carantécois qui devrait l’être encore davantage une fois les travaux de rénovation prévus à l’automne 2016 terminés. Un petit coup de jeune est en effet de mise pour que cette vieille dame séduise encore et toujours : accentuation de la pente de la salle et amélioration de la visibilité de l’écran sont au programme, mais aussi rénovation du hall, des toilettes… Une nouvelle jeunesse en perspective pour cet octogénaire en pleine forme !

Cinéma Etoile
Rue Duquesne à Carantec
Tél : 02 98 78 30 49
Toute la programmation du cinéma Etoile de Carantec