boite à outils

Bienvenue à Plougasnou

Nicolas Troussel, un Plouganiste sur la Route du Rhum.

le 30.10.2014

Inscrit à la dernière minute, Nicolas Troussel est le concurrent surprise de cette édition 2014 de la Route du Rhum. Et quel concurrent ! Arrivé second sur Class 40 lors de sa dernière participation en 2010, il a aussi remporté la Solitaire du Figaro en 2006 et 2008. Un palmarès qui fait du skipper originaire de Plougasnou un prétendant sérieux au titre de cette course prestigieuse.

Alors que son monocoque de 40 pieds est actuellement amarré à Saint-Malo pour les derniers préparatifs, Nicolas a accepté de prendre un peu sur son précieux temps avant la course pour répondre à quelques unes de nos questions.

Nicolas Troussel, un Plouganiste sur la Route du Rhum.

Tu as grandi à Plougasnou et découvert la navigation ici, en Baie de Morlaix. Qu’est-ce que cela t’a apporté ? Quels souvenirs gardes-tu de ces débuts ?

En effet, la Baie de Morlaix, c’est là où j’ai fait mes premières armes. C’est un terrain de jeu enrichissant qui m’a apporté mes premières sensations. Il y a beaucoup de courants, de cailloux, des vents changeants. La Baie de Morlaix nécessite un type de navigation particulièrement technique.
C’est donc aussi ici que j’ai participé à mes premiers stages de voile quand j’étais enfant, au Diben et à Térénez.

Tu as déjà un beau palmarès. Quelle course t’a le plus marqué ?

Ma première victoire à la solitaire du Figaro, en 2006. C’était très inattendu, et c’est vraiment la course qui m’a révélé. En plus c’est une victoire qui s’est jouée sur un coup historique, avec une prise de risque qui s’est soldée par un très gros écart avec les autres bateaux. C’est ce qui m’a fait connaître, d’autant plus que j’ai réitéré sur d’autres courses.

« Faire une Troussel » c’est cela ? Tu espères en refaire une pour la Route du Rhum de cette année ?

En effet, suite au Figaro, on a même donné mon nom à ce type de manœuvre qui consiste à prendre des options un peu extrêmes avec un temps d’écart très important. Bien sûr, ce serait formidable de pouvoir gagner comme ça cette année aussi.
Mais je me suis inscrits en dernière minute car le projet aussi s’est mis en place un peu tard, et j’ai donc quelques lacunes d’entraînement avec ce bateau. Du coup, c’est un peu le sprint pour boucler les préparatifs de la course à temps. Néanmoins, la préparation s’est bien passée, et tout sera prêt pour le départ, le 2 novembre.

Nicolas Troussel, un Plouganiste sur la Route du Rhum.

Après cette course, quels sont tes autres projets ?

Mon vieux rêve, c’est le Vendée Globe. Je le ferai un jour ! Mais ce n’est pas facile d’y prendre part car trouver les financements pour ça, c’est toujours très compliqué.
J’aimerais aussi faire un tour du monde en équipage.

Quel est ton coin préféré à Plougasnou ?

La pointe de Primel ! C’est l’endroit où j’ai passé toutes mes vacances d’enfance et j’aime toujours autant retourner m’y balader lorsque je suis dans les parages.

Nous lui adressons tous nos encouragements pour cette édition de la Route du Rhum et suivrons sa progression avec attention. Qu’il n’en doute pas, Plougasnou soutient l’enfant du pays !

N’hésitez pas, vous aussi, à l’encourager à travers la page Facebook de l’Office de tourisme de Plougasnou !

Nicolas Troussel, Plougasnou, Route du Rhum.