boite à outils

Paule et Étienne et Labrassine à l’Abbesse - Au Temps des Voiles

"Restaurateurs en bordure d’un aéroport en Belgique, nous avons été expropriés à cause de l’agrandissement de cet aéroport. Nous avons tout d’abord cru à une fatalité, mais c’était sans compter sur les surprises de la vie.

Nous venions en vacances en famille dans la région de Plougasnou depuis quelques années déjà, et nous nous étions dit que plus tard nous aimerions nous y installer. C’est un ami de Roscoff, qui nous a soufflé à l’oreille : « et pourquoi pas venir vous installer ici plus tôt en faisant votre métier ? ».

Paule et Étienne et Labrassine à l'Abbesse et Au Temps des Voiles à Plougasnou

Voilà, l’idée était plantée elle n’avait plus qu’à germer et si possible grandir.
Nous avons eu un coup de cœur pour le Temps des Voiles, cependant sa vente avait été suspendue. Nous avons donc visité d’autres établissements mais sans jamais ressentir cette même étincelle. Puis, six mois après, un coup de téléphone de l’agence : le Temps des Voiles était à nouveau en vente. Sans attendre nous voici à Plougasnou pour visiter, sous un grain constant, ce très bel établissement. L’affaire fut conclue et réalisée en trois mois.

Et nous voilà, avec nos enfants sous le bras, notre accent belge, la passion de notre métier et notre folie de tout recommencer. Ne voulant pas débaptiser l’établissement, nous lui avons laissé « Le Temps des Voiles » pour l’hôtel et nous lui avons rendu son nom d’origine « L’Abbesse » pour le restaurant.

Nous sommes arrivés avec une expérience de 15 ans dans le métier. Nous avons débuté comme stagiaires, puis saisonniers, puis à temps plein dans de très belles maisons, avant de poursuivre notre chemin à notre compte, car c’était pour nous le moyen idéal d’associer nos deux passions : nos enfants et notre métier. La structure du Temps des Voiles était à notre portée et à notre envie, surtout pas trop grande de manière à pouvoir privilégier le contact avec nos clients et que nous puissions continuer à conserver notre métier d’artisans.

En effet, nous avons à cœur de travailler des produits sains, faits maison et, de préférence, locaux. Nous aimons travailler la farine du moulin, les poissons de la pêche locale, les légumes de la région (Eric, Joëlle… nos producteurs locaux), les pommes de terre de Monsieur François, les huîtres de la Baie… Etienne est très exigeant sur l’origine et la qualité des produits et travaille presque tout lui-même ; il fait son pain tous les jours, ses glaces sont « maison » comme les terrines, les desserts…

Quant à moi, j’adore le contact, les liens qui se tissent avec nos clients, le côté familial qui nous est cher et toute cette ambiance qui se crée autour d’un repas festif, les mariages, les noces d’or même de chêne, les baptêmes, les nouvel an qui se terminent souvent au petit matin, les rires et les chansons.

C’est un métier riche en anecdotes, et j’en aurais tant à raconter ! Un tour en Porsche, des bigorneaux éclatés au casse-noix, des langoustines découpées aux ciseaux, un tour en voilier, un client arrivé à la nage…. et d’autres que l’on ne peut vraiment pas raconter. Secret professionnel !