boite à outils

Bienvenue dans les Monts d’Arrée

Saint-Thégonnec : découvrez la légende du loup !

le 1er.03.2017

Alors qu’on annonce le retour du loup dans les monts d’Arrée dans les prochaines années (1), nous avons voulu nous intéresser au rapport que Saint-Thégonnec entretient avec cet animal fascinant…

Première évocation du lien entre la commune et l’animal : son blason

« De sinople à un loup passant d’argent animé, armé et lampassé de gueules ; au chef d’argent chargé de trois croisettes de gueules »... Les armoiries du blason de Saint-Thégonnec laissent perplexe… En fait en français actuel cela donne : « sur fond vert, un loup d’argent (ou blanc), avec les yeux, les griffes et la langue rouges, le loup en position de marche se dirigeant vers la gauche ; et en haut de l’écu trois petites croix rouges sur fond blanc ». Il s’agit de la première évocation du lien de la commune avec l’animal que l’on retrouve un peu partout à Saint-Thégonnec : Ti ar Bleizig (la maison des petits loups), le tournoi du loup, le bar du loup, … et sur le logo de la commune nouvelle … mais d’où vient ce lien ?

JPEG - 47.7 ko
Blason Saint-Thégonnec

Les Saint-Thégonnecois n’ont pourtant pas aperçu de loups depuis des décennies mais la bête n’entretient pas moins une relation toute particulière avec la commune.
Considéré comme un véritable danger au siècle dernier, des chasses aux loups étaient organisées de manière régulière par les lieutenants de louveteries pour les nobles et bourgeois de l’époque. Si le doute subsiste sur la mort "officielle" du dernier loup en Bretagne, la dernière prime allouée à un chasseur pour un loup tué dans les Monts d’Arrée a été versée en 1884 à un habitant du Cloître Saint-Thégonnec, commune qui accueille aujourd’hui le Musée du Loup(2) ; et il semble sûr que le dernier loup vivant fut aperçu en 1906 dans les Monts d’Arrée, entre Brasparts et Loqueffret, dans le Yeun-Elez.

Logo Saint-Thégonnec-Loc-Éguiner

Avant ces terribles affrontements entre les hommes et les loups, plusieurs saints vinrent à s’illustrer en domptant ces bêtes. On considère alors ici le loup comme le symbole du paganisme que les saints ont combattu et terrassé. Ce fût notamment le cas de saint Thégonnec.
Vers le VIème siècle, saint Thégonnec, disciple de saint Pol Aurélien, s’attela à l’édification de son église. Pour l’aider dans sa tâche, saint Thégonnec aurait alors apprivoisé un cerf pour charroyer les pierres nécessaires à la construction de son église. Un jour, alors qu’il revenait des Monts d’Arrée, où il avait été chercher ses pierres, un loup surgit d’un bois et dévora le cerf. Après avoir été sermonné par saint Thégonnec, le loup accepta de se laisser atteler pour finir le transport des pierres à la place du cerf. Saint Thégonnec est depuis considéré comme saint bâtisseur et il est invoqué pour la guérison des fièvres et des morsures de vipères ainsi que pour la préservation des récoltes.
Saint Thégonnec est ainsi souvent représenté auprès d’un loup ou d’un cerf, avec une charrette. On le retrouve notamment au-dessus de l’entrée principale de l’église ainsi que sur le Calvaire de l’enclos paroissial de Saint-Thégonnec.

Saint-Thégonnec et son loup

Saint Thégonnec et son loup attelé, sur le calvaire de l’enclos paroissial

En Bretagne, où le culte des saints protecteurs est traditionnel, on compte plusieurs saints dompteurs de loups. La légende est chaque fois à peu près la même : le loup ayant mangé l’animal domestique du saint, celui-ci dompte le loup et l’oblige à remplacer l’animal mangé. Les saints Hervé, Ronan, Envel, Malo, Brieuc, comme saint Thégonnec, sont représentés dans de nombreuses chapelles, en particulier dans les régions où le loup abondait (Montagnes Noires, bois et surtout landes).

(1) Source : site de l’observatoire du loup
(2) Le Musée du Loup, à travers son exposition permanente et ses expositions ponctuelles, vous raconte le loup d’ici et d’ailleurs. Il est ouvert :
• Les dimanches d’avril à fin novembre de 14h à 18h.
• Toute l’année, les deux mercredis pendant les vacances scolaires (zone B) de 14h à 18h.
• En juillet et août : tous les jours de 14h à 18h.
Attention le musée est situé au Cloître Saint-Thégonnec et non à Saint-Thégonnec Loc-Eguiner.