boite à outils

Bienvenue dans les Monts d’Arrée

Voie Verte "Chlorophyllez -vous" entre Baie de Morlaix et dans les Monts d’Arrée.

le 11.04.2011

Quoi de plus enthousiasmant que de visiter un pays du bout monde en prenant le temps de découvrir ses patrimoines, sa culture, sa gastronomie et ses marchés, et peut-être le plus enrichissant : ses habitants.
À l’heure où les horloges s’emballent, où la hausse des carburants limite les déplacements, une seule solution pour se retrouver, celle de prendre Son Temps et profiter pleinement de l’instant. À pied, à vélo, qu’importe goûtez-y !

Vous traversez notre Pays par la Voie Verte n° 7 et vous vous surprenez à écouter le chant des arbres, la musique d’une rivière, tiens, j’entends frapper un pic ! Cette artère verte est dédiée à la balade et la randonnée entre la cité corsaire de Roscoff et Rosporden au sud, sur environs 130 km.

Depuis Morlaix, cette ancienne voie de chemin de fer, réhabilitée et réaménagée pour la promenade, est accessible aux piétons, cyclistes, cavaliers, personnes à mobilité réduite, et permet de profiter, en famille ou entre amis, d’une nature et de paysages somptueux où les rays de lumières sont autant de coup de pinceau sur une œuvre en cours, et cela en toute sécurité. Au départ du viaduc de Morlaix, remontez vers le couvent des Ursulines, puis... suivez la flèche. Vous longez les flancs polissés de nos montagnes, transhumez dans le Parc Naturel Régional d’Armorique, jusqu’à Carhaix, carrefour du réseau régional des Voies Vertes et de l’Eurovélo. La Voie Verte est également accessible depuis Coatélan, à Plougonven.
vélo sur la voie verte Monts d'Arrée, Morlaix, Bretagne

Si vous prenez la direction "plein nord", la Voie vous mène à la quiétude et la douceur des rivages d’une Baie protégée par son Taureau. Elle serpente le long des collines parfumées et des vallées marines, humez la Baie, écoutez les chants de travail des marins, goûtez une huître... et déjà au loin sur l’horizon se détache les flèches de Saint-Pol-de-Léon. Puis c’est au tour du Bloscon d’apparaître, ses ferries et voiliers prêts à prendre la mer vers les contrées celtes. Poursuivons vers le cœur de Roscoff, ancienne cité corsaire devenue aujourd’hui capitale des Johnnies, ces cyclistes emblématiques au long cours.

Pour les amateurs d’itinérance, c’est aussi l’occasion de faire étape chez des hébergeurs sensibilisés à la pratique de la randonnée et recensés à moins de 5 km de la VV n° 7. Ils vous ouvrent leur porte et vous dégotent des infos et repérer des trésors cachés sur l’étape du lendemain, partager des moments conviviaux et amicaux.
La Voie Verte n°7 est ainsi faite. Pas de voiture, pas de danger, pas non plus de gros efforts à fournir. Cette veine verte est douce, protectrice et respectueuse. Bref, une amie, quoi.
Pour des vacances, un week-end ou quelques heures, le vélo c’est tellement plus écolo, et combiné au train c’est tellement plus malin. Pensez-y !!!